Résidence royale à Grenade

Alhambra (Grenade)

EnMork et 115 195 plus de gens ont été ici
8.7/10

L'Alhambra de Grenade est un des monuments majeurs de l'architecture islamique et l'acropole médiévale la plus majestueuse du monde méditerranéen. C'est avec la Grande mosquée de Cordoue le plus prestigieux témoin de la présence musulmane en Espagne du Шаблон:VIIIe s au Шаблон:XVe siècle (voir péninsule Ibérique ou Al-Andalus). Leurs caractères sont d'ailleurs opposés : à la sobriété grandiose du monument religieux représentatif de la première architecture islamique (voir Art des Omeyyades d'Espagne), s'oppose l'exubérance de la dernière manière hispano-mauresque : celle-ci s'exprime en effet dans les palais des derniers souverains nasrides, alors en pleine décadence, et qui disparaîtront bientôt lors des derniers assauts de la Reconquista.

Le nom féminin Alhambra provient de l'arabe Al Hamra (الحمراء), « la rouge » en raison de la couleur que prennent les murs du monument au coucher du soleil.

Шаблон:Article détaillé

Description générale

de Adolf Seel, 1886]] C'est un ensemble fortifié de bâtiments situés sur la colline de la Sabika, qui domine la plaine et la ville de Grenade, et qui fait face au quartier populaire et pittoresque de l'Albaicin. On y aperçoit au loin les sommets enneigés de la Sierra Nevada. Parmi ces bâtiments se trouvent notamment le palais mauresque qui fait la gloire de l'Alhambra ainsi que le palais renaissant de Charles Quint et une église édifiée à la place d'une mosquée.

Le nom vient de l'arabe, Qalat al Hamra c'est-à-dire « le château rouge ». Si la colline de la Sabika est aménagée dès 1237 sous la direction de l'almohade Al-Ahmar, l'origine de l'Alhambra remonte à 1238 avec l'entrée à Grenade du premier souverain nasride, Mohammed ben Nazar. Son fils Mohammed II le fortifia. Le style nasride atteint son apogée au Шаблон:XIVe siècle sous les rois Youssouf Ier et Mohammed V al-Ghanî, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et 1354. Chaque souverain reprenait le palais de son prédécesseur et en édifiait de nouvelles parties, le modifiant à sa guise : on parle donc de palais Nasrides, au pluriel, pour cet ensemble.

Alors que presque partout dans le monde musulman les palais anciens ont disparu ou ne sont plus que des ruines, l’Alhambra possède encore deux groupes de palais du Шаблон:XIVe siècle. Les demeures bâties par les premiers souverains de la dynastie ont disparu et, au Шаблон:XVe siècle, les rois de Grenade n’ont pas eu – fort heureusement – les ressources nécessaires pour remplacer les palais que l’on admire aujourd’hui et pour encore longtemps .

Postérité

Après le règne des Nasrides, malgré le désir des Rois Catholiques d'effacer les traces de l'Islam des territoires entièrement reconquis par les chrétiens après la chute de Grenade en 1492, le palais mauresque était tellement superbe qu'il fut épargné et servit de résidence royale lorsque la cour passait à Grenade. Les souverains y proclament le Décret de l'Alhambra.

L'ensemble tomba ensuite en désuétude, ne faisant l'objet de restaurations qu'à l'occasion de séjours royaux.

L'Alhambra étant dès lors un des grands événements historiques, les pillards y firent leur apparition, ce que décrit Washington Irving dans ses contes (voir bibliographie en fin d'article).

Une action d'éclat sauva l'Alcazaba de la destruction pendant la guerre civile espagnole.

Les jardins sont à présent entretenus grâce au Patronato de La Alhambra, qui gère l'ensemble du monument et permet la visite à 7000 personnes par jour.

La gazelle est le symbole de l'Alhambra, elle est assimilable à un emblème héraldique depuis l'exploitation touristique du site. Cette image correspond à la version stylisée d'un vase décoratif retrouvée parmi les objets de l'Alhambra ; l'original se trouve dans le musée du palais de Charles Quint.

Galerie générale


Шаблон:Message galerie

  • Remarque : les articles connexes peuvent contenir des galeries supplémentaires qui s'y rattachent.

Description

depuis la colline de l'Albaicin.]]

La Alcazaba

C'est la citadelle primitive, semblable à un alcazar, édifiée sur le fronton sud de la colline de l'Alhambra. De sa tour, on peut y observer les mouvements de troupe sur la plaine de Grenade, la Vega granadina.

Cette alcazaba est la citadelle hébergeant les hommes de guerre à l'Alhambra. Son architecture est dédiée à la protection de forteresse en temps de siège. Son nom provient de l'arabe Al Casbah, la maison.

Elle bénéficie de positions de hauteur stratégiquement imparables : du haut de la plus haute tour, toute la Vega granadina y est visible.

Les princes Nazari y pouvaient observer les mouvements de troupe militaires, dans les derniers temps de la Reconquista.

Symboliquement, les Rois Catholiques, leurs adversaires, avaient installé à Santa Fe un camp fortifié militaire en pleine terre ennemie, pour affirmer leur prégnance sur le terrain.

Cette forteresse disposait d'une médina intérieure, distincte de celle de l'enceinte de l'Alhambra. La considérant en termes d'architecture médiévale, elle correspond donc au donjon intérieur à un château fort.

Elle disposait également de hammam, qui sont aujourd'hui en restauration.

Les palais Nasrides

.]]

Le plan d'ensemble de ces palais s'organise en de multiples salles rectangulaires, partiellement intégrées à l'enceinte, reliées entre elles par des vestibules et disposées autour des deux joyaux que constituent la cour des myrtes (patio de los arrayanes) et la cour des lions (patio de los leones). On peut d'ailleurs autant parler d'un décor que d'une architecture. L'extérieur est très sobre, la décoration intérieure est foisonnante, à base des trois composantes des arts d'Islam: la calligraphie, la décoration florale stylisée, les arabesques et motifs géométriques.

Шаблон:Article détaillé

Le Généralife

.]] C'est le palais d'été des princes Nasrides. Ils venaient s'y rafraîchir dans les ombrages, près des bassins d'eau. Le Généralife est situé hors des murs d'enceinte, sur l'autre versant du plateau principal. Ce palais est très connu en Espagne et plusieurs poèmes ont été écrit sur ce sujet.

Le nom est un dérivé de l'arabe Jannat al-Arif signifiant paradis ou jardin de l'architecte.

L'abondance de l'eau dans cette Andalousie dominée par les sommets enneigés de la Sierra Nevada, fut pour tous ces princes issus du désert, une véritable révélation. L'alhambra et les jardins du Généralife sont les symboles les plus forts de cette domestication de l'eau qui rafraîchissait chaque cour et jardin. Шаблон:Article détaillé

Les jardins du Partal

Ces jardins situés dans l'Alhambra, et distincts de ceux du Généralife, ont les vues les plus précieuses et les plus raffinées sur l'Albaicin.

Шаблон:Article détaillé

Le palais de Charles Quint

de Charles Quint</center>]]

L'empereur adossa son palais circulaire au palais nasrides, en plein milieu du plateau surplombant la colline.

Son architecture est typique de l'architecture impériale de la fin de la Renaissance, imposante, qui tranche avec les palais voisins.

Шаблон:Article détaillé

La Médina

La Médina est la première zone accessible une fois passé le pont-levis arrière. Elle correspond à une zone habitée.

Шаблон:Article détaillé

Les tours d'enceinte

.]] À l'époque de sa splendeur, l'Alhambra alignait trente tours de défense. Lors de la prise du monument par les troupes françaises de Napoléon Ier, les tours les plus stratégiques furent détruites pour rendre l'ensemble inoffensif. Le génie militaire entreprit également la réfection d'autres zones de l'Alhambra, information aujourd'hui sujette à caution par l'historiographie espagnole.

Шаблон:Article détaillé

Palais perdus, ou en cours de restauration

  • Ces ruines sont décrites dans l'article annexe plateau de la Sabika.

Voir aussi

Grenade Шаблон:Commons

Œuvre en rapport

  • Recuerdos de la Alhambra : souvenirs de l'Alhambra, célèbre trémolo pour guitare de Francisco Tárrega.
  • La Puerta del vino : prélude pour piano de Claude Debussy (livre II 1912-13), évocation poétique d'une Espagne imaginaire (Debussy ne compte pour seul voyage en Espagne qu'une brève après-midi de corrida à Saint-Sébastien).
  • Lindaraja : Pièce pour 2 pianos (1901) de Claude Debussy
  • El Albaicin : Iberia (3e cahier), pour piano, de Isaac Albéniz

Bibliographie

  • Les Contes de l'Alhambra : récit d'un voyageur américain aisé du Шаблон:XIXe siècle, Washington Irving, raconte l'Espagne et ses habitants à l'époque ainsi que les légendes orales qu'ils transmettent à propos de la Alhambra. On trouve ce livre, traduit dans de nombreuses langues, en visitant le monument.
  • Les aventures du dernier Abencérage, François René de Chateaubriand
  • L'Alhambra STIERLIN Anne et Henri, Imprimerie nationale, 2001, ISBN 2-7433-0422-7
  • Mémoires écarlates : journal, probablement autobiographique, de la vie de Boabdil, dernier sultan de Grenade (Mémoires écarlates, Antonio Gala, J.-C. Lattès, 1996, ISBN 978-2709617161)

Liens externes

Poste un commentaire
Trucs et astuces
Xavier B
26 may 2011
If you didn't buy your tickets in advance, just come early in the morning (8 am sharp) at the entrance, and find the yellow machines behind the bookstore to buy tickets with a credit card.
Daniel L
27 october 2012
Se tiene constancia por primera vez en el año 889, cuando Sawwar ben Hamdun tuvo que refugiarse en la Alcazaba; es el monumento más antiguo y mejor conservado de los palacios árabes en España.
Emplacement
Carte
Adresse

Calle Real de la Alhambra, 18, 18009 Grenade, Espagne

Itinéraire
Heures d'ouverture
Tue-Wed 9:00 AM–6:00 PM
Thu-Sun 8:00 AM–6:00 PM
Références

La Alhambra y el Generalife sur Foursquare

Alhambra (Grenade) sur Facebook

Hôtels à proximité

Voir tous les hôtels Voir tout
Allegro Granada

à partir $75

Princesa Ana

à partir $83

Abba Granada Hotel

à partir $70

Leonardo Hotel Granada

à partir $52

Leonardo Hotel Granada

à partir $88

al-Andalus Penthouse - Train Station

à partir $0

Sites recommandés à proximité

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Palais de Charles Quint (Alhambra)
Espagne

Le palais de Charles Quint situé à l'Alhambra est un ajout des v

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Généralife
Espagne

Le Généralife est le palais d'été des princes nasrides dans l'A

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Chapelle royale de Grenade
Espagne

La chapelle royale de Grenade (Capilla Real) est un mausolée situé d

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Cathédrale de l'Incarnation de Grenade
Espagne

La Cathédrale de l'Incarnation de Grenade est un édifice de la R

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monasterio de San Jerónimo, Granada
Espagne

Monasterio de San Jerónimo, Granada (Español: Real Monasterio de San J

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Andasol
Espagne

Andasol 1 est la plus puissante centrale solaire thermodynamique

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Grottes de Nerja
Espagne

Les Grottes de Nerja sont situées en Andalousie, dans la localité de M

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Europe Balcony
Espagne

Europe Balcony (Español: Balcón de Europa) est une attraction t

Attractions touristiques similaires

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Château de Versailles
France

Le château de Versailles fut la résidence des rois de France Louis X

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Brighton Pavilion
Grande Bretagne

Le Royal Pavilion (parfois appelé le Brighton Pavilion) est une

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Escurial
Espagne

Le Site royal de Saint-Laurent-de-l'Escurial (en castillan : Real

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Cité interdite
Chine

La Cité interdite (Chinois : 故宫; pinyin : gùgōng) est le pal

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Palais national de Pena
Portugal

Dressé sur l’une des cimes de la Serra de Sintra, au cœur d’un parc

Voir tous les lieux similaires