Kroutitski

Le Kroutitski ou palais de Kroutitski ou résidence Kroutitski du métropolite (en russe : Крути́цкое подво́рье, Крути́цкое патриа́ршее подво́рье, Крути́цкий архиере́йский дом, Крути́цы) est un monastère fondé au XIIIe siècle, devenu ensuite une résidence du métropolite portant le titre ancien de métropolite de Saraï et Podonski devenu plus tard le titre de métropolite de Kroutitiski et Kolomenskoïe. Le nom donné au monastère primitif vient du mot kroutitsy, désignant les rives gauches surélevées (kroutoï signifie escarpé en russe) de la rivière Moskova, après l'embouchure de la rivière Iaouza. En 1991, le complexe a été intégré à l'Église orthodoxe russe comme résidence du Patriarche de Moscou et de toutes les Russies. Depuis 2001, les bâtiments font partie du département synodal de la jeunesse.

Histoire

XIIIe—XVIIe siècles

Aux IXe – XIe siècles, à l'emplacement du monastère actuel, se trouvait le village princier de Kroutitski. Près du village se trouvaient des routes commerciales animées menant à Kolomna et Riazan.

En 1262, est fondé à l'emplacement appelé Kroutitski, un monastère pour hommes en l'honneur des saints Pierre et Paul apôtre. Les historiens donnent deux versions différentes de l'histoire de sa création. Suivant la première version, un oukase portant création du monastère est publié par le prince Saint Daniel de Moscou. Saint Daniel était tellement séduit pas la beauté de la nature à cet endroit, qu'il décide d'y fonder une maison sur les bords de la rivière. Il décide ensuite de transformer son projet initial en abandonnant cette maison pour en faire un monastère, une église et une résidence pour l'évêque. À la fin du XIIIe siècle, début du XIVe siècle l'évêque Varlaam s'y installe. À la mort de Varlaam, les évêques de Saraï en font leur résidence moscovite avant que s'y installe le siège épiscopal de l'éparchie de Kroutiski créée au quinzième siècle à l'intention des nouveaux territoires pour la population qui se trouvait jusqu'alors sous le joug tatar mais se trouvaient libérées grâce au déclin de la Horde d'Or,,.

Selon une seconde version, le monastère a été fondé après l'arrivée des évêques de Saraï et de Varlaam au XIIIe siècle. Certains chercheurs suggèrent que la première construction de l'ensemble était l'église de la Dormition (probablement au XIIIe siècle), autour de laquelle aurait ensuite été érigé le monastère. Au XIVe siècle le monastère devient le centre de l’évêché de Saraï et Podonski connu plus tard sous le nom de Kroutitski,.

« La résidence de Kroutitski en Russie s'est vu attribuer un rôle particulier: être la représentante auprès du Seigneur de tous les orthodoxes souffrant dans des pays étrangers. Elle assurait le lien entre l'Église orthodoxe russe et le monde extérieur, remplissant une mission originale dans le domaine spirituel . »

Durant les XIVeetXVe siècles, les travaux au complexe de Kroutitski ont été financés par le Grand-prince Ivan II Ivanovitch qui, par testament de 1356, lègue une contribution à sa mémoire à Notre-Dame de Kroutitski. Le prince Dimitri Ier Donskoï fait de même dans sa charte ecclésiastique de 1371 .

En 1454, la Horde d'Or commence à décliner, ce qui entraîne le déménagement de l'évêque Vassian de Saraï Batu à Kroutitski. Vers le milieu du XVIe siècle les évêques de Kroutitski ont reçu le titre et le statut de métropolites et sont devenus les plus proches collaborateurs du primat de Moscou. En juillet 1612, les membres des secondes milices populaires de Kouzma Minine et Dmitri Pojarski s'arrêtent à la Cathédrale de la Dormition de Kroutitski et jurent de libérer Moscou des envahisseurs polonais. Du fait que la Cathédrale de la Dormition de Moscou était occupée, la cathédrale de la Dormition de Kroutitski acquiert une signification symbolique religieuse pour la Russie. En 1612, la résidence de Kroutiski est mise à sac lors de la bataille de Moscou de 1612, durant la Guerre polono-russe (1605-1618), par des mercenaires polonais. Selon Dmitri Pojarski, l'église de la Dormition de Notre-Dame de Kroutitski s'est retrouvée à l'état de ruine. Malgré cela, après les Temps des troubles commence une nouvelle période de prospérité pour Kroutitski ,,,. En 1650, débute la construction de la Cathédrale de la Dormition de Kroutitski, avec ses cinq coupoles, ses murs de briques, son chatior sur un clocher. En 1680—1690, suivant le projet de l'architecte Osip Startsev (en), le teremok qui surmonte les portes d'entrée sont recouvertes de carreaux de faïence polychrome à dominante bleu turquoise , .

Les Kroutitski prospèrent sous le règne du métropolite Paul III, créateur de la bibliothèque du monastère. La construction de la résidence du métropolite est achevée à l'emplacement de l'ancienne église de la Dormition, et la construction de la nouvelle cathédrale débute. À cette époque y est tracé également un des plus beaux jardins décoratifs de Moscou. Les possessions du métropolite de Krititski s'étendaient jusqu'à la sloboda Doubrovka (rue Doubrovka), jusqu'à la rue Arbatetskaïa et comprenait le village de Kojoukhovo. Le complexe architectural a été achevé à la fin du e siècle.

Au milieu du XVIIe siècle, Kroutitski devient un des lieux de résidence préférés des patriarches. À partir de 1650, la résidence devient un centre scientifique où l'on traduit les Saintes Écritures du grec en slavon d'église. Le bâtiment sert aussi de prison à plusieurs reprises. Ainsi en 1666 Avvakoum y est enfermé,,.

XVIIIe—XIXe siècles

Depuis l'abolition du patriarcat par le règlement spirituel de 1721, les métropolites sont relégués au rang d'évêque (à l'exception du métropolite Ignati de Smol). En 1737, la résidence de Kroutitski est gravement endommagée à cause de l'incendie de 1737 (incendie de la Trinité) qui détruit la plus grande partie des bâtiments de la résidence et des églises. Jusqu'à la reconstruction en 1868, le toit en bois du Teremok est remplacé par un toit en fer et les visages des peintures noircies par les fumées de l'incendie sont blanchis à la chaux. Entre 1744 et 1751, un séminaire théologique exista à Kroutitski. Il a été transféré plus tard au monastère de l'Intercession de Moscou (Pokrovski monastyr).

En 1788, l'éparchie de Kroutitski est supprimée et de nombreux bâtiments en mauvais état sont démolis. Le territoire du monastère est transféré au département de l'armée et les biens et archives de l'éparchie sont transférés au monastère Tchoudov du Kremlin de Moscou. Une partie des bâtiments subsistants est devenue une partie de la caserne de Kroutitski dans lequel est installé un corps de la gendarmerie. Dans un des corps de garde Alexandre Herzen passa à l'âge de 22 ans une détention de six mois avant d'être envoyé à Kirov, Perm et Viatka à titre de bannissement .

Pendant la campagne de Russie de 1812, la résidence de Kroutitski a été fort endommagée. Les recouvrements et les décorations de l'église de la Résurrection ont été perdus et seules certaines peintures du plafond ont pu être conservées. En 1816, Alexandre Tormassov ordonna la démolition de l'église. Toutefois après avoir visité l'église d'Augustin de Moscou il remarque que l'intérieur était décoré et les murs recouverts de peintures. C'est pourquoi il demande alors au Procureur, le prince Alexandre Nikolaïevitch Golitsyne, de conserver l'édifice. Le prince a transmis la demande circonstanciée concernant Kroutitski à l'empereur Alexandre Ier. Le chef de l'État a alors ordonné l'arrêt des travaux de démolitions de l'église ,,. En 1838, l'empereur Alexandre II visite Kroutitski et ordonne la restauration de l'église de la Résurrection .

Le projet de restauration est préparé initialement par l'architecte Yevgraph Tyurin (en), mais c'est Constantin Thon qui exécute le plan définitif. Grâce aux travaux réalisés dans les années 1840, l'église de la Résurrection a été partiellement reconstruite. En 1868, le gouvernement de la ville de Moscou a publié un décret sur la restauration du Teremok de Kroutitski. En 1899, à la résidence, l'église de la Dormition est restaurée et l'église inférieure de Pierre et Paul est repeinte. En 1904, l'architecte Nikolaï Stroukov établit un projet de restauration du palais du métropolite, mais faute de moyens financiers il est abandonné. Certaines parties sont restaurées mais au début du XXe siècle l'état de l'ensemble n'est toujours pas jugé satisfaisant.

XXe—XXIe siècles

Après la Révolution russe de 1917, les bâtiments de la résidence du métropolite ont été pillés et les peintures murales dégradées,. En 1925, à l'époque soviétique, les offices liturgiques sont interdits et la cathédrale de la Dormition est transférée à l'organisation des habitations collectives du district militaire de Moscou. En 1936—1938, l'église de la Résurrection est transférée dans un corpus d'habitations selon le projet de l'architecte Batagov,.

Le plan de restauration de la résidence du métropolite est établi en 1947, sur ordre du comité des affaires architecturales de l'URSS et du Conseil des ministres de l'URSS. Il est dirigé par le restaurateur de monuments anciens l'architecte Piotr Baranovski. C'est lui qui a veillé à ce que des croix soient réinstallées au sommet des bulbes de la cathédrale de la Dormition. En 1964, la cathédrale est transférée à la Société de toutes la Russie de la protection des monuments historiques et culturels, et, en 1968, elle est à nouveau transférée, mais au département philatélie. En même temps, la cathédrale a été utilisée comme maison de la culture. Dans les années 1980, des ateliers scientifiques de restauration expérimentale de la Société de préservation des monuments ont été installés dans la cathédrale. Le 26 juillet 1982, par décision du Conseil de la ville de Moscou des députés du peuple une partie du domaine de la résidence a été donnée en location au Musée historique d'État de Moscou. La cathédrale a été utilisée pour stocker des œuvres d'exposants. Plusieurs salles étaient réservées et aménagées pour des expositions.

À la même époque, une grande partie des bâtiments était également utilisée par le département militaire. Jusqu'au début de l'année 1996 se trouvait encore une caserne Kroutitski pour une garnison de la ville de Moscou. C'est dans des casemates de Kroutitski que Lavrenti Beria a été incarcéré après la mort de Staline. Puis il a été transféré au bunker du quartier général du district militaire de Moscou .

En 1971, a débuté la restauration du musée au podklet et aux sous-sols de l'église de la Résurrection. Au début des années 1980, l'abside de l'église et les niveaux inférieurs ont été restaurés également. Après la dislocation de l'URSS en 1991, les bâtiments de la résidence Kroutitski sont passés progressivement sous la propriété de l'Église orthodoxe russe. En 1992, dans l'église de la Résurrection a eu lieu la première célébration liturgique depuis 1924,,,. En 2019 le gouvernement de la ville de Moscou a approuvé le projet de restauration de l'église de la Résurrection et de la chapelle Nikolski.

Résidence du Kremlin de Kroutitski

Au milieu du XVIe siècle les historiens supposent qu'au Kremlin de Moscou a été créé une résidence Kroutitski du Kremlin qui servait de lieu de résidence au métropolite Kroutitski quand il venait au Kremlin. Elle était située de manière adjacente à l'ancienne porte Frolovski (aujourd'hui Spasskaya Tower (en)) .

Selon l'historien Ivan Zabelin (en) (1820-1908), il existe des écrits de 1610, confirmant que le service liturgique du métropolite de Kroutitski devait être célébré le dimanche dans la cathédrale de la Dormition du Kremlin de Moscou. En 1770, la résidence près de la tour du Sauveur a été supprimée en raison du projet approuvé de Vassili Bajenov : le grand palais Bajenov du Kremlin (ru), et six ans après les bâtiments ont été démantelés .

Conservation des monuments de la résidence

  • Cathédrale de la Dormition de Kroutitski avec son église de Pierre et Paul apôtres (construite au XVIIe siècle et sa chapelle Saint-Serge de Radonège (XIXe siècle).
  • Palais du Métropolite de Kroutitski (1655—1670).
  • Teremok de Kroutitski et passage de la Résurrection, décoré de faïences œuvres de Stepan Poloubes (fin du XVIIe siècle).
  • Église de la Résurrection du Verbe de Kroutitski (Palais des croisades, église de l'Ascension) (milieu du XVIIe siècle.
  • Corpus du métropolite (seconde moitié du XVII).
  • Résidence du métropolite (1719 ).
  • Maison en bois № 6, 8, 11, 13 rue Kroutitskaïa à Moscou (XIX).
  • Maison à deux niveaux № 4 rue Kroutiskaïa (XIX).

Monuments à proximité

  • Le Monastère Novospasski est un monastère pour hommes , fondé au XVe siècle par le prince Ivan III.
  • Le Musée de l'eau est un centre d'information écologique situé dans la station de pompage du XIXe siècle.
  • Un bâtiment des vétérans de la guerre patriotique de 1812 qui est un complexe de maisons en bois du XIXe siècle, construites pour les vétérans de cette guerre patriotique.
  • Caserne Aliochkinskie ( Kroutitskie) : les bâtiments modernes ont été reconstruits au début du XIXe siècle et ont été reconstruits à plusieurs reprises.

Références

  • (ru) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en russe intitulé .

Bibliographie

  • Véra Traimond, Architecture de la Russie ancienne XV-XVII , éditeur Hermann Paris (ISBN ) p. 234.
  • Bourakov I., À l'ombre des monastères de Moscou (Под сенью монастырей московских), Москва, Московский рабочий,‎ 1991, 285 p. [détail de l’édition]
  • M Alpatov (trad. en (fr) par Alexandre Karvovski et revu par l'auteur), Histoire de l'art russe, Flammarion (ISBN ), p. 403
  • (ru) F. Bozdvijenski (Воздвиженский Ф.), Description historique de l'ancien monastère de Vladytchna sur Kroutitski et des monuments de la cathédrale de la Dormition de Kroutitski, de l'église de la Croix, du terem de Kroutitski, Moscou,‎ 1893 [détail de l’édition]
  • (ru) Vostrychev M., Chokarev S. (Вострышев М., Шокарев С.), Tout Moscou de A à Z (Вся Москва от А до Я), Алгоритм,‎ 2011, 1064 p. [détail de l’édition] (ISBN )
  • (ru) Lettres spirituelles et contractuelles des princes du XVI-XVII s(Духовные и договорные грамоты вольных и удельных князей XVI—XVI вв), Leningrad, АН СССР,‎ 1950, 19 p. [détail de l’édition]
  • (ru) Hiéromoine Leonid (Kavelin). L'histoire de l'église dans la province de Kalouga (Иеромонах Леонид (Кавелин). История церкви в пределах нынешней Калужской губернии и калужские иерархи), Kalouga,‎ 1876, 56 p. [détail de l’édition]
  • (ru) I. Zableine (Забелин И. Е.), Histoire de la ville de Moscou. Recueil d'Ivan Zabeline. Écrits sur la Douma de Moscou (История города Москвы. Сочинение Ивана Забелина. Написанное по поручению Московской городской думы), Moscou,‎ 1905 [détail de l’édition]
  • (ru) I. Manevitch et M. Chakhov (Маневич И., Шахов М.), Les plus belles merveilles de Russie (Самые знаменитые чудеса России), Белый город,‎ 2014, 144 p. [détail de l’édition] (ISBN )
  • (ru) A Miasnikov (Мясников А.), 100 plus remarquables curiosités de Moscou (великих достопримечательностей Москвы), Вече,‎ 2014, 320 p. [détail de l’édition] (ISBN )
  • (ru) Promanades dans Moscou (Прогулки по Москве), ИП Карелин,‎ 2012 [détail de l’édition] (ISBN )
  • (ru) Moscou orthodoxe, monastères et églises en activité ( Православная Москва. Справочник действующих монастырей и храмов), Москва, Издательство Братство Святителя Тихона,‎ 1995, 192 p. [détail de l’édition]
  • (ru) L. Répine (Репин Л.), Récits sur Moscou et les moscovites de tous les temps (Рассказы о Москве и москвичах во все времена),‎ 2007, 550 p. [détail de l’édition] (ISBN )
  • (ru) I Soloviev (iСоловьёв И. В.), Brève description historique du complexe de Kroutitski (Краткое историческое описание Крутицкого патриаршего подворья в Москве), Moscou,‎ 2001 [détail de l’édition]
  • (ru) I Soloviev (Соловьёв И. В.), « La résidence de Kroutitski dans le passé et à ce jour (Крутицкое подворье в прошлом и настоящем) », 1, Moscou,‎ 2007, p. 142
  • (ru) « Le mot (Слово) », 1—12,‎ 1992, p. 1—7
  • (ru) T. Trofimova, A. Rodionovski (Трофимова Т. Е., Родионовский А. Н.), « étude et préservation du monastère patriarcal de Kroutitski (Изучение и сохранение Крутицкого патриаршего подворья) », 6, t. 9,‎ 2017, p. 1—7

Liens externes

Classé dans les catégories suivantes:
Poste un commentaire
Trucs et astuces
Anna Levina
2 may 2016
an amazing 17th century architectural gem, quite off the beaten path but easily accessible by metro. definitely worth visiting. you won't find much info about it on site so look it up before going
Anya ????
14 november 2015
This cat is amazing. This place is one of the most quiet places in Moscow. Strongly recommend to come here and enjoy XVII century architecture.
Larissa Ferroni
11 october 2015
I loved coming to this historical place where you feel a bit of old Russia lies ❤️ beauty!
Frau Schmied
12 november 2013
В XVII веке в здешних подвалах находился в заключении и "состязался" в религиозных спорах протопоп Аввакум Петров, а в 1834-35 гг. находился в заключении разбуженный декабристами Герцен.
Billy Milligan
31 août 2014
Чудесное, тихое, сокрытое от шумной Москвы место. Выгладит очень колорит но, даже можно сказать средневеково. С котом будьте осторожны :) может поцарапать)
Victoria Ermolina
24 août 2013
Красивейшее место! А ночью, когда включают подсветку, здесь просто волшебно.. Приезжайте - не пожалеете!!!
8.7/10
Artem Sapegin, Alexey Drozhzhin et 19 835 plus de gens ont été ici
Carte
Krutitskaya ulitsa, 17 строение 3, Moskva, Russie, 109044 Itinéraire
Mon Noon–9:00 PM
Tue 4:00 PM–9:00 PM
Wed 3:00 PM–9:00 PM
Thu 3:00 PM–5:00 PM
Fri 2:00 PM–10:00 PM
Sat 11:00 AM–9:00 PM

Krutitsy Metochion sur Foursquare

Kroutitski sur Facebook

Hôtels à proximité

Voir tous les hôtels Voir tout
Hyatt Regency Moscow Petrovsky Park

à partir $256

Hotel National a Luxury Collection Hotel Moscow

à partir $293

The Ritz-Carlton, Moscow

à partir $1950

Four Seasons Hotel Moscow

à partir $755

Veliy Hotel Mokhovaya Moscow

à partir $102

Landmark Hostel Arbat

à partir $10

Sites recommandés à proximité

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Pont Novospasski

Le pont Novospasski (russe : Новоспасский мост, Novos

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monastère Novospassky

Le monastère Novospassky (ou nouveau monastère du Sauveur, en r

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Schluzovoy Bridge

Schluzovoy Bridge (Russian: Шлюзовой мост, Sluice (Lock) Bridge) is

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Centre international des arts du spectacle de Moscou

Le Centre International des Arts du Spectacle de Moscou ou Maison

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Светлановский зал

Светлановский зал est une attraction touristique, l'une des Salle

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Gare de Paveliets

La gare de Paveliets (Павелецкий вокзал) est l'une des neuf gares ferr

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Eduard Streltsov Stadium

Eduard Streltsov Stadium, formerly Torpedo Stadium, is a multi-purpose

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Таганский парк (Москва)

Государственный парк культуры и отдыха «Таганский» (в совет

Attractions touristiques similaires

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monastère Saint-Pierre-le-Haut

Le monastère Saint-Pierre-le-Haut (Высоко-Петровский монастырь), ou m

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monastère Danilov

Le monastère Danilov ou monastère Saint-Daniel est une laure o

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monastère de la Conception (Moscou)

Le monastère de la Conception (de sainte Anne) ou monastère Z

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Zaikonospassky monastery

The Zaikonospassky monastery (Заиконоспасский монастырь in R

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Rozhdestvensky convent (Moscow)

Rozhdestvensky Convent, or the Convent of Nativity of Theotokos

Voir tous les lieux similaires