Les murs de la ville à Rome

Mur d'Aurélien

8.0/10

Le mur d'Aurélien est une enceinte fortifiée antique protégeant la ville de Rome.

La réorganisation militaire du Danube ne constitue qu’une partie des mesures défensives d’Aurélien (270-275). L’incursion des barbares jusqu’en Italie du Nord sous Gallien (260-268), Claude le Gothique (268-270) et même au début du règne d’Aurélien faisait craindre une attaque de Rome. Le mur servien construit sous la royauté ou au début de la République était devenu hors d’état de défendre la capitale, qui s'étendait largement au delà de son périmètre. Aurélien prit donc la décision de construire une nouvelle enceinte fortifiée autour de la capitale.

Le mur en brique s’étendait sur 19 km et atteignait à certains endroits 10 m de haut. Il s'appuyait sur le cours du Tibre et les collines à l'Est du Tibre. Un bastion avancé sur le mont Janicule protégeait le quartier du Trastevere (Transtiberim en latin), et les principaux ponts sur le Tibre. En revanche le mont Vatican restait sans protection. Le tracé s’appuya un certain nombre de monuments existants, tels que la caserne de la garde prétorienne, un petit amphithéâtre, des tombeaux dont la pyramide de Cestius, les arches des aqueducs sur l’Esquilin, les substructions des jardins en terrasses sur le Pincio.

Les travaux commencèrent vers 272 et durèrent onze ans jusqu'au règne de Probus (276-282). Le mur comportait un soubassement en blocage (opus caementicium), haut d’environ 8 mètres, surmonté de chambres voûtées appuyées contre un mur extérieur de un mètre d’épaisseur. Un chemin de ronde couronnait l’édifice. Les chambres servaient de salle d’armes et de magasins, et diminuaient le volume à construire. Tous les vingt pas (environ 30 m) une tour quadrangulaire faisait saillie.

L’enceinte fortifiée n’était pas destinée à résister en cas d’un long siège, ce que les barbares n’étaient pas capables de réaliser, mais seulement à préserver Rome d’une attaque soudaine en attendant une armée de secours.

Cette protection n'empêcha pas plusieurs sacs de Rome au cours du Шаблон:Ve siècle, et fut mise à contribution lors des affrontements entre les Ostrogoths et le général Bélisaire au cours de la reconquête de l'Italie par Constantinople au Шаблон:VIe siècle. En revanche, elle protégea efficacement Rome contre les raids sarrasins du haut Moyen Âge.

La plus grande partie du mur d’Aurélien subsiste encore de nos jours. Il constitue la limite administrative du "Municipio I", baptisé "Centro Storico", dans lequel 21 des 22 "rioni" (quartiers historiques) se trouvent.

Les portes du mur d'Aurélien

Шаблон:Commons Le mur d'Aurélien est percé de 17 à 18 portes distinctes construites selon trois styles différents en fonction de leur importance et de leur époque d'édification. Les plus importantes étaient constituées de deux arcs jumeaux, flanqués de deux tours cylindriques et étaient pavées en travertin. Les portes de seconde importance n'étaient constituées que d'un seul arc flanqué de deux tours cylindriques et pavées d'opus latericium. Enfin les portes mineures étaient faites d'un seul arc encadré par des tours quadrangulaires communes. La Porta Maggiore, avec son acqueduc, échappe cependant à cette règle.

Au cours des siècles, quelques portes changèrent de noms, voire furent déplacées, comme la Porta Pia qui fut reconstruite entre 1561 et 1565 par Michel-Ange a une centaine de mètres de distance sur ordre du pape Pie IV.

Liste des portes en partant de la plus au nord et en tournant dans le sens horaire :

  • Porta del Popolo (Porta Flaminia) – où commence la via Flaminia
  • Porta Pinciana
  • Porta Salaria – où commence la via Salaria
  • Porta Pia – hoù commence la nouvelle via Nomentana
  • Porta Nomentana – où commence la vieille via Nomentana
  • Porta Praetoriana – ancienne entrée de la Castra Praetoria, le camp de la Garde prétorienne
  • Porta Tiburtina – où commence la via Tiburtina
  • Porta Maggiore (Porta Praenestina) – point de rencontre des trois acqueducs de la ville et où commence la via Praenestina
  • Porta San Giovanni – à côté de l'Archibasilique Saint-Jean de Latran
  • Porta Asinaria – où commence la vieille via Tuscolana
  • Porta Metronia
  • Porta Latina – où commence la via Latina
  • Porta San Sebastiano (Porta Appia) – où commence la voie Appienne
  • Porta Ardeatina
  • Porta San Paolo (anciennement Porta Ostiensis); à côté de la Pyramide de Cestius, conduisant à la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs, où commence la via Ostiense

Les portes dans Trastevere (de la plus au sud dans le sens horaire) :

  • Porta Portuensis
  • Porta Aurelia Pancraziana
  • Porta Septimiana
  • Porta Aurelia-Sancti Petri
Poste un commentaire
Trucs et astuces
cxbyte
17 december 2014
1
Emplacement
Carte
Adresse

Viale di Porta Ardeatina, 13-17, Rome, Italie

Itinéraire

Hôtels à proximité

Voir tous les hôtels Voir tout
Trevi elegant apartment

à partir $205

Trevi charming apartment

à partir $0

Trevi lovely terrace apartment

à partir $0

Trevi stylish apartment

à partir $0

Trevi Hotel

à partir $274

Piccolo Trevi Suites

à partir $135

Sites recommandés à proximité

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Porta San Sebastiano

La Porta San Sebastiano, en français Porte Saint Sébastien, et a

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Tombeau des Scipions

Le tombeau des Scipions (en latin : sepulcrum Scipionum ),

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Église Saint-Jean à Porta Latina

Église Saint-Jean à Porta Latina est une église-basilique romaine si

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Thermes de Caracalla

Inaugurées à Rome sous l’empereur romain Caracalla (211-217) en 216

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Église Santa Maria in Palmis

L'église Santa Maria in Palmis ou église Domine Quo Vadis (en f

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Église Saint-Étienne-le-Rond

L'église Saint-Étienne-le-Rond (en italien : Santo Stefano R

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Basilique Santa Maria in Domnica

La basilique Santa Maria in Domnica ou Santa Maria alla navicella est

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Cælius

Le Cælius (Caelianus ou Caelius Mons) est une des plus grandes des

Attractions touristiques similaires

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Remparts d'York

Les remparts d'York sont un monument protégé de la ville d'York, en A

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Murailles de Constantinople

Les murailles de Constantinople étaient les fortifications qui

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Zhengyangmen

Zhengyangmen (en sinogrammes simplifiés  ; en sinogrammes

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Deshengmen

Deshengmen (simplified Chinese: 德胜门; traditional Chinese: 德勝門;

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Bath city walls

Bath's city walls (also referred to as borough walls) were a sequence

Voir tous les lieux similaires