Teotihuacán

Teotihuacán (Teōtīhuahcān en nahuatl) est la plus grande cité de l'Amérique précolombienne à l'Époque classique. Le nom désigne aussi la civilisation dont l'influence, à son apogée, s'étendait à la plus grande partie de la Mésoamérique.

La cité se trouve à l'emplacement actuel de la municipalité de San Juan Teotihuacán, située dans l'État de Mexico au Mexique, à environ 40 kilomètres au nord-est de Mexico et qui recouvre une superficie totale de 82,66 km² ().

Des fouilles archéologiques ont montré que Teotihuacán était une cité multiethnique avec des quartiers distincts pour les Zapotèques, les Mixtèques ou les Mayas. Selon le chroniqueur espagnol Juan de Torquemada, les Totonaques affirmaient qu'ils en étaient les bâtisseurs.

Toponymie

Teotihuacán (Teōtīhuahcān) est un toponyme d'origine nahuatl. C'est à dire que ce sont les Aztèques qui donnèrent son nom actuel à la cité, plusieurs siècles après sa chute.Il est traduit tantôt par « lieu de divinisation » ou bien par « le lieu où se réunirent les dieux ». En effet, dans la mythologie aztèque, c'est l'endroit où les dieux se réunirent pour créer le cinquième soleil, celui de notre ère. La cité était également mentionnée sous le nom de Tollan, nom qui désignera des siècles plus tard la capitale toltèque Tula (Tōllān Xīcohcotitlān en nahuatl).

Histoire

La construction de la cité commença au Préclassique récent, vers -300. À cette époque, le Bassin de Mexico comptait deux centres importants : Cuicuilco au sud-ouest du lac Texcoco et Teotihuacán au nord-est du lac. Lorsque, vers -50, le volcan Xitle ensevelit Cuicuilco, Teotihuacán devint le seul centre dominant de la vallée, s'accroissant probablement de la population déplacée par l'éruption. La Pyramide du Soleil fut achevée en -150. La cité connut son apogée entre 150 et 450 de notre ère. Elle était alors le centre d'une civilisation importante. La cité recouvrait 30 km² et abritait une population de plus de 150 000, voire 200 000 habitants. Teotihuacán était un important gisement d'obsidienne et un lieu d'échanges avec les autres entités politiques de Mésoamérique, notamment pour le commerce du jade, du copal, de l'onyx, de la résine aromatique de la côte du golfe du Mexique ou des plumes caudales du quetzal venues du pays maya.

La principale avenue centrale de la cité, l'« Allée des morts » (Miccaotli en nahuatl), est aujourd'hui encore bordée d'une architecture cérémoniale impressionnante, comprenant les immenses Pyramide du Soleil (la deuxième plus importante pyramide du Nouveau Monde après la Grande Pyramide de Cholula) et Pyramide de la Lune, le Temple de Quetzalcoatl ou Temple du Serpent à plumes et de nombreux palais et temples de moindre importance.

Malheureusement, aucun texte non idéographique de cette ville n'existe ou a existé. La cité est toutefois mentionnée sur certains monuments mayas, montrant que la noblesse de Teotihuacán voyageait et contractait des alliances matrimoniales avec les potentats locaux jusqu'à Copán dans l'État actuel du Honduras. Des inscriptions mayas font référence à un individu surnommé par les archéologues « Spearthrower (= propulseur, atlatl, arme caractéristique de Teotihuacán) Owl (= chouette) », qui serait un dirigeant de Teotihuacán ayant régné près de 60 ans et qui aurait imposé ses parents comme rois de Tikal et Uaxactun (dans l'État actuel du Guatemala). La majeure partie de ce que l'on peut savoir de la civilisation de Teotihuacán vient des peintures murales qui ornent le site et d'autres, telles les peintures murales de Wagner, qui se trouvent dans des collections particulières.

On croyait initialement qu'aux alentours des Шаблон:S mini-Шаблон:VIIIe siècles, la ville avait été mise à sac et brûlée par des envahisseurs, probablement des Chichimèques. Cependant, des fouilles plus récentes semblent indiquer que l'incendie de la cité s'est limité aux structures et habitations associées avant tout à la classe dirigeante. Les taudis et les districts plus pauvres ne furent presque pas touchés. Beaucoup affirment désormais que c'est la preuve que l'incendie a été provoqué par une émeute à l'intérieur de la ville et que la théorie de l'invasion est inexacte. En effet, comme les premiers travaux archéologiques se sont focalisés sur les palais et les temples, lieux fréquentés par les élites, et que tous ces sites montraient des traces d'incendie, les archéologues en ont conclu que l'ensemble de la cité avait brûlé. Cependant, il apparaît à présent que la destruction de la cité s'est limitée aux symboles du pouvoir : certaines statues semblent avoir été méthodiquement détruites et leurs fragments dispersés.

En revanche, les défenseurs de la théorie de l'invasion s'appuient sur des peintures murales de Cacaxtla, une cité rivale, dans laquelle on a trouvé une peinture de bataille représentant le glyphe de Teotihuacán sur une pyramide en flammes, symbole d'une cité conquise en Mésoamérique. Cela voudrait dire qu'il y eut une attaque contre Teotihuacán menée par les habitants de Cacaxtla. Cependant il n'était pas rare à l'époque que des potentats s'attribuent faussement une victoire.

Chronologie du site

Plusieurs phases peuvent être distinguées :

  • phase Patlachique (100 av. J.-C. jusque 1 apr. J.-C.) : occupation de 4 à 6 kmШаблон:2 ;
  • phase Tzacualli (1-150 apr. J.-C.) : début de la construction de la Chaussée des Morts, des pyramides du Soleil et de la Lune ; la ville occupe une superficie de 17 kmШаблон:2 ;
  • phase Miccaotli (150-250 apr. J.-C.) : construction de la Pyramide du Serpent à plumes et de la Citadelle ; tracé d'un axe est-ouest au niveau de la Citadelle ; la ville atteint son expansion maximale : elle occupe 22,5 kmШаблон:2 et aurait compté environ 45 000 habitants ;
  • phase Tlamimilolpa (250-450 apr. J.-C.) : production artistique avec un haut degré esthétique ; construction de la pyramide adossée à la Pyramide du Serpent à plumes et de l'édifice des Conques emplumées ; relations avec la zone maya et la côte du Golfe du Mexique ; la population est estimée à 65 000 habitants ;
  • phase Xolalpan (450-650 apr. J.-C.) : diffusion des traits culturels de Teotihuacán à travers toutes la Mésoamérique ; construction des complexes habitationnels, religieux et administratifs de Tetitla, Yayahuala, Atetelco, Tepantitla, Xolalpan, Tlamimilolpa ; augmentation de la surface d'occupation de 20,5 kmШаблон:2 ; la population est estimée à 85 000 ;
  • phase Metepec (650-750 apr. J.-C.) : déclin : la population ne compte plus que 70 000. Au cours de la phase Oxtipac qui suit, elle chute à 2 000 habitants.

Histoire moderne

Le souvenir des ruines imposantes de Teotihuacán n'a jamais été perdu. Au temps des Aztèques, un pélerinage se dirigeait vers la cité en ruines qui était considéré dans la mythologie aztèque comme l'endroit où aurait été créé le soleil. Dès le Шаблон:XVIe siècle, les chroniqueurs espagnols s'y intéréssèrent, notamment Bernardino de Sahagún, qui décrit ainsi ses principaux édifices :

« De Tamoachan, les nouveaux colons [aztèques] allaient faire des sacrifices au lieu appelé Teotihuacán où ils élevèrent deux monticules en l'honneur du soleil et de la lune... [Ils] sont comme des montagnes élevées à main d'homme. On les dirait naturels quoiqu'ils ne le soient pas. »

Vers 1675, un érudit mexicain, Carlos de Sigüenza y Gongóra y procéda à des fouilles, qui préfiguraient l'archéologie scientifique. Au début du Шаблон:XIXe siècle, le grand voyageur Alexandre von Humboldt lui consacre un passage assez détaillé dans son ouvrage Les sites des Cordillères.

Des fouilles archéologiques furent menées à partir de 1864, notamment par le Français Désiré Charnay. En 1905, de plus importants projets de fouilles et de restauration commencèrent à l'instigation de Léopold Batres. En 1910, pour célébrer le centenaire de l'indépendance du Mexique, la Pyramide du Soleil fut restaurée. Des fouilles archéologiques continuent de nos jours afin d'améliorer la connaissance de la civilisation de Teotihuacán. Parmi les travaux majeurs sur le site figure le Teotihuacan Mapping Project : à partir de 1962, sur la base de photographies aériennes et de relevés topographiques, René Millon entreprend de dresser une carte à l'échelle de 1/2000 de la cité, qui demeure la référence en la matière.

Teotihuacán, qui était déjà un des lieux les plus visités du Mexique au Шаблон:S-, demeure une destination prisée des touristes. Un musée y a été ouvert. Depuis 1987, le site de Teotihuacán est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Site archéologique

Le site archéologique de Teotihuacán couvre une superficie de 25 kmШаблон:2, dont seuls 2 % ont fait l'objet de fouilles systématiques. Il est orienté nord-sud avec une déviation de 15° 50' vers l'est. Sous la forme qui se présente à nous, la cité est divisée en quatre quadrants par deux grandes artères qui se coupent à l'emplacement de la « Citadelle » et du « Grand Ensemble ». D'un point de vue religieux, cette disposition constitue un cosmogramme, c'est-à-dire la représentation symbolique du monde sur un plan horizontal, ici à l'échelle d'une ville, avec en son centre un bâtiment qui en constitue le pivot, l'axe vertical. On retrouve une telle disposition à Tenochtitlan, la capitale des Aztèques.

En un premier temps, on trace la partie nord de la grande artère qui traverse le site du nord au sud, ainsi que les pyramides du Soleil et de la Lune. La plus grande structure de la cité est la pyramide du Soleil. À l'origine de sa construction se trouve une grotte d'origine volcanique longue d'une centaine de mètres. Il convient de rappeler que les grottes jouent un rôle important dans les religions mésoaméricaines : elles sont un symbole de fertilité, le lieu d'émergence de l'homme, mais aussi un accès à l'inframonde, celui de la mort. Le soin avec lequel cette cavité a été aménagée témoigne de l'importance que les Teotihuacanos lui attachaient. La pyramide du Soleil, construite au-dessus de la grotte, comporte cinq degrés en talus. Haute de 65 mètres, elle forme approximativement un carré de 225 mètres de côté, dont le volume totalise plus d'un million de mètres cubes. Contrairement à beaucoup d'autres pyramides mésoaméricaines, elle a, pour l'essentiel, été construite d'un jet. Son avant-corps constitue la principale adjonction ultérieure. Le temple qui occupait son sommet a disparu.

Parallèlement à la façade ouest de la pyramide du Soleil court l'artère principale de Teotihuacán, que les Aztèques appelaient déjà Miccaotli : l'Allée des Morts, car ils croyaient que les monuments qui la longeaient étaient des tombeaux. Sa largeur peut varier considérablement, de 40 à 95 mètres. Elle est entrecoupée de marches et de paliers. On pense que certaines sections de l'Allée des Morts auraient pu servir de terrains de jeu de balle : en effet, bien qu'il existe des témoignages — essentiellement des peintures murales — que le jeu était bien pratiqué à Teotihuacán, on n'a jamais retrouvé de terrain semblable à ceux d'autres régions de la Mésoamérique. Vers le nord, l'Allée des Morts mène à la pyramide de la Lune, derrière laquelle se profile un ancien volcan, le Cerro Gordo. Devant l'édifice se trouve la place de la Lune, longée par des plates-formes qui répondent à une symétrie rigoureuse. Les fouilles menées en 1998 ont permis de vérifier que, contrairement à la pyramide du Soleil et à l'instar de nombreuses autres pyramides mésoaméricaines, elle est le résultat de la superposition de plusieurs monuments : les archéologues ont dénombré pas moins de sept phases de construction. En creusant des tunnels dans la pyramide, les archéologues Subiro Sugiyama et Rubén Cabrera Castro ont découvert une tombe correspondant à la quatrième phase. Elle contenait le corps d'un individu probablement sacrifié accompagné d'un dépôt d'offrandes : objets divers en jade, obsidienne, pyrite ainsi que des restes d'animaux, notamment des pumas et un loup qui auraient été enterrés vivants. Quatre autres individus auraient été sacrifiés lors de cinquième phase : la position de leurs mains semble indiquer qu'elles auraient été liées dans le dos. Esther Pasztory a émis l'hypothèse que la Pyramide du soleil était dédiée à la «Grande Déesse» de Teotihuacán, tandis que la Pyramide de la Lune aurait été dédiée au «Dieu de l'Orage», mais reconnaît volontiers que ce pourrait être l'inverse, ou même ni l'un ni l'autre.

En empruntant l'Allée des morts vers le sud, à l'intersection avec la grande artère es-ouest, se dresse un immense complexe que les archéologues appellent la Citadelle. L'ensemble occupe une surface 160 000 m2 et forme une enceinte de 400 mètres de côté, qui lui donne l'apparence d'une «citadelle», bien qu'elle n'ait aucune fonction de défense. L'enceinte délimite une esplanade au fond de laquelle se dresse le Temple du Serpent à Plumes, parfois encore appelé Temple de Quetzalcoatl. Il est flanqué de deux complexes d'habitations. Le Temple du Serpent à Plumes est une pyramide à sept degrés en talud-tablero, construite vers 150. Par la suite, on lui a adjoint sur sa façade occidentale un avant-corps («adosada» en espagnol) qui, en dissimulant ce côté de la pyramide, a ssuré la préservation de son décor, les autres côtés ayant été volontairement détruits. Cette décoration en haut-relief des talud-tableros, est unique à Teotihuacán. Les talus sont ornés de serpents à plumes ondulants. Sur les panneaux verticaux des têtes de reptiles jaillissant d'une collerette de plumes alternent avec des sculptures difficilement définissables, d'allure géométrique. À cause de leurs «yeux cerclés», elles ont souvent été identifiées à tort avec la divinité aztèque Tlaloc. L'archéologue Saburo Sugyiama les considère comme des représentations de coiffures. De nombreux auteurs parlent de «coiffures de Serpents guerriers». Le Temple du Serpent à plumes est la dernière des grandes structures à avoir été édifiées à Teotihuacán. Elle a requis la mise en oeuvre de moyens considérables: chaque tête de serpent, fixée par un tenon ne pèse pas moins de quatre tonnes. À l'époque de sa splendeur, ces sulptures étaient peintes, comme on peut l'apprécier sur la reconstitution présentée au Musée National d'Anthropologie de Mexico.

Voir aussi

Шаблон:Commons

  • Grande déesse de Teotihuacan

Liens externes

Poste un commentaire
Trucs et astuces
naveen
12 june 2017
a great day trip: we went early Monday morning (perhaps why it was not as crowded). bring a hat and sunglasses and sunscreen. start with the Sun, then walk your way to the Temple, then the Moon last.
Twinkle Denoyo
31 août 2017
Bring a hat and comfy shoes as well as sun screen. You will want to walk around and climb the pyramids. Do it early otherwise it gets very hot! Also you will get better pictures without too many ppl.
Russell Hirschorn
19 août 2017
Bring: Sunglasses, Sun Block, Hat, Running Shoes, Money. Uber to Piramides de Teotihuacan ($350). Go to Gate 2. Buy a ticket ($70). Get a guide ($750). Walk 365 steps on sun and moon piramides. Absorb
Victoria U.
22 november 2018
Well worth the 40 minute drive from the city, the bus is super cheap. We walked in the back way for less crowds and went straight to the temple of the moon instead of heading to the temple of the sun
Emilia Allonso
21 avril 2019
Get there early (before 10am)!tkts are 75 mxn, the view from the pyramid of the moon is the best one.Uber is an easy option to get there if you don’t want to spend the day
Fabiano Waewell
11 february 2016
Totally out of this world place! Only problem is people selling stuff all over!! But the place is fantastic!!!

Hôtels à proximité

Voir tous les hôtels Voir tout
Hotel Quinto Sol

à partir $54

Villas Arqueologicas Teotihuacan

à partir $75

Fiesta Inn Ecatepec

à partir $78

Holiday Inn Hotel And Suites Aguascalientes

à partir $0

Posada & Spa Jade Teotihuacan

à partir $17

Casa de Barro

à partir $43

Sites recommandés à proximité

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Pyramide du Soleil

La pyramide du Soleil (Pirámide del Sol) est l'édifice le plus grand d

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Pyramide de la Lune

La pyramide de la Lune est le second plus grand édifice du site

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Sacred Heart of Jesus Cathedral, Ecatepec

The Sacred Heart of Jesus Cathedral (Spanish: Catedral del Sagrado

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Aéroport international de Mexico

L'aéroport international de Mexico Шаблон:Code aéroport (en español

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Santa Cecilia Acatitlan

|+Santa Cecilia Acatitlan

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Tenayuca

Tenayuca est un site archéologique mésoaméricain de l'Époque pos

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Tepito

Tepito est l'un des quartiers les plus vieux de la ville de Mexico,

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Autódromo Hermanos Rodríguez

L'Autódromo Hermanos Rodríguez (Circuit des frères Rodriguez) est un

Attractions touristiques similaires

Voir tout Voir tout
Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Monte Albán

Monte Albán est un important site archéologique qui a connu son a

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
El Tajín

El Tajín est un site archéologique précolombien situé près de la vill

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Xochicalco

Xochicalco est site archéologique précolombien dans l'ouest de l

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Cuicuilco

Cuicuilco est un site archéologique précolombien situé dans le sud du

Ajouter à la liste de souhaits
J'ai été ici
Visité
Yagul

Yagul est un site archéologique situé dans la vallée de Tlacolula, da

Voir tous les lieux similaires